Comment bien choisir son kendama ?

Visuel_guide_achat_KD

Nous recevons régulièrement des demandes d’informations provenant de clients qui souhaitent savoir « comment choisir un bon kendama ». Nous avons donc décidé de vous proposer un guide détaillant les points et caractéristiques qui nous paraissent importants à regarder avant d’acheter votre premier kendama !

Le kendama est un jouet qui peut paraître simple mais il garde quelques secrets, parmi ceux-ci, en voici quelques uns importants à identifier pour être sûr(e) de vous faire plaisir !
1. Le type de bois
2. La taille du kendama
3. Le poids du kendama
4. Le revêtement du tama

 

Le type de bois

Plusieurs variétés et essences de bois sont utilisées dans la fabrication des kendamas. Le plus utilisé est l’Hêtre mais de nombreux autres bois existent comme le Frêne, le Bambou, le Noyer, l’Erable, le Chêne rouge ou encore l’Acajou. Bref, le type de bois est un facteur important qui va intervenir sur différents points :

  • L’aspect visuel : Chaque bois a une essence qui lui est propre. Sur ce point, vos yeux sauront vous guider ! Attention cependant, certaines personnes se plaignent parfois des kendamas aux bois trop clairs qui se salissent trop vite.
  • Le touché : L’Hêtre propose un touché traditionnel alors que l’Acajou et les bois exotiques ont souvent un touché plus doux. Le chêne quant à lui est un bois assez froid. A chacun d’identifier ce qu’il préfère, le touché n’affecte pas trop le jeu.
  • Le poids du kendama : Certains bois sont plus lourds que d’autres. Pensez donc à bien vérifier le poids global du kendama dans nos fiches produits. Cela vous évitera les déceptions !
  • Sa résistance: Un kendama est un jouet qui vieillit, et c’est normal ! Cependant, la qualité du bois utilisée joue beaucoup sur son vieillissement. Un bon kendama est réalisé dans des bois durs (chêne, frêne, hêtre, érable) ou mi durs comme le noyer. Cela évite un vieillissement trop rapide dûs aux chocs !

 

La taille du kendama

visuel_contenu_blog_choisirkd

Kendama France propose 3 tailles de kendamas :

  • 16cm : Cette taille s’adresse aux enfants de 6 à 10 ans, mais ils peuvent déjà jouer sur un standard dès 8 ans. Nous avons arrêter cette taille car les enfants y arrivent mieux avec un 18cm.
  • 18cm : Le standard, c’est la référence de base pour une très grosse majorité de kendamas, nous vous conseillons de commencer sur ce gabarit. C’est d’ailleurs la taille qui est homologuée par la JKA et validée par tous.
  • 21cm : Seul le modèle Krom Viking dispose de ce format qui est particulièrement intéressant car il offre aux débutants un confort et permet plus facilement l’accès au jeu. L’objet étant plus gros, certains tricks sont plus simples à réaliser sur ce format. Cependant, ce n’est pas vrai pour toutes les figures et le retour à un kendama de taille standard est parfois compliqué ! Nous conseillons le Viking aux nouveaux pratiquants !
  • 24cm : Surnommés les XL ou Jumbo, ces kendamas lourds et massifs augmentent la jouabilité mais demandent un effort plus intensif. On parle ici plus d’un kendama « délire » pour des parties entre amis bien sportives !

 

Le poids du kendama

Le poids du kendama est une caractéristique importante à regarder avant de choisir son kendama. En effet, le poids a une importance particulière dans la sensation de jeu et dans le plaisir de ride. De manière globale, un kendama (Ken + Tama) pèse entre 130 et 180 gr. L’écart peut paraître mince mais la différence se sent énormément !

Pour nous, c’est un sujet hyper subjectif et chacun a son avis concernant ce qui est le mieux. Certains vont préférer un kendama ‘lourd’ alors que d’autres préfèreront un léger. Le mieux est donc de tester afin de savoir ce que l’on préfère… Ou encore mieux  d’en avoir un léger et un lourd pour pouvoir varier suivant les tricks que l’on travaille !

Ce que nous pouvons cependant dire, c’est qu’il est important d’éviter les kendamas trop légers car ils sont souvent signe de mauvaise qualité. Aussi, il est important de regarder le poids du tama et le poids du ken afin de s’assurer que l’écart de poids entre les deux n’est pas trop important afin d’avoir un kendama « équilibré ».

Encore une fois, il appartient à chacun d’essayer différents modèles/marques tout en vérifiant le poids de chaque partie pour trouver son équilibre favori ! Le poids de chacun de nos kendamas est précisé dans la fiche produit, pour cela, il vous suffit d’aller dans l’onglet « informations complémentaires ».

 

Le revêtement du tama (la boule du kendama)

Le revêtement du tama est un des éléments les plus techniques du kendama. C’est pourquoi les marques travaillent beaucoup ce point et proposent différentes variantes afin de se différencier. Le revêtement (et on ne parle pas ici de couleur) est en effet un élément clé qui va jouer sur la découverte du kendama et la progression du joueur ! Vous trouverez dans la boutique plusieurs types de revêtements. Nous vous les présentons ici :

  • Peintures vernies : Les peintures vernies lisses sont souvent éclatantes et rayonnantes, toutefois elles ne sont pas les plus faciles pour les tricks du type lighthouse, elles peuvent aussi s’abimer plus vite. En bref, c’est beau mais ca glisse !

Exception qui confirme la règle, certains kendamas Sweets profitent d’une R&D particulière qui leur permet de cumuler un aspect brillant et une adhérence particulière (d’ailleurs très mise en avant par la marque).

  • Naturel : Le bois nu est un confort indéniable qui, selon le type de bois, rend le kendama plus ou moins facile d’utilisation. Ce qui est sûr, c’est que sont des kendamas qui vieillisent mieux dans le temps que les autres. Tout simplement car les « pocs » sur le tama se voient moins et parce que le vieillissement du bois fait tendre le tama vers une adhérence qui s’obtient par les heures de pratique. En bref, des kendamas qu’on garde longtemps et qu’on aime de plus en plus !
  • Peintures rugueuses (rubber / cushion / touché soft…) : La révélation de ces dernières années pour tous ! En effet pour les débutants elles présentent un caractère évident : la facilité. La boule adhère plus simplement et ce type de revêtement est parfait pour découvrir plus rapidement les joies de nouvelles utilisations comme celles tama en main. Un inconvénient toutefois, la ficelle accroche plus régulièrement le tama lors de rotations et devient alors un handicap. Nous pensons tout de même que pour débuter ces peintures adhérentes sont vraiment cools !

 

Au delà de la matière utilisée, la sélection de son kendama passe aussi évidement par la couleur et les motifs du tama. Un kendama, c’est avant tout un objet au design que l’on apprécie ! Pensez tout de même à la visibilité du trou du tama. Certains motifs rendent la visibilité du trou compliquée alors que d’autres kendamas comme le Krom The Cross ont un design qui facilite la jouabilité (croix, bandes, nuances de couleurs etc).

 

S’il fallait conclure ?

On dirait qu’un bon kendama pour débuter est plutôt lourd que léger, peint si désiré et avec la présence d’un repère si possible (type Scope Line), et pourquoi pas vernis. Le but premier étant qu’il vous plaise ne buttez pas sur ces détails, avec de la volonté et de l’entrainement, certains facteurs deviennent avec la pratique moins importants.

Chez Kendama France, nous ne distribuons que des marques réputées pour leur qualités dont certaines homologuées par la JKA et la BKA. Ainsi vous ne serez jamais déçus des kendamas présents dans notre boutique.

Notre conseil de pratiquant : Ne vous laissez pas tenter par des KD bon marché disponible en grande surface ou sur des sites douteux, ils déçoivent régulièrement de nombreux amateurs car ils ont souvent des défauts de conception (taille, aspect, poids, couleur) et sont réalisés dans des bois très bas de gamme.

On espère que ces conseils vous ont un peu éclairé et si jamais vous avez quand même envie d’avoir un conseil personnalisé, n’hésitez pas à nous contacter par mail : contact@kendama-france.com !